Tapis à Médaillon | Louvre Abu Dhabi
Type a message Skip to main content

Tapis à médaillon

Vers 1480

Avant même l’arrivée de l’islam, le tapis avait déjà une longue histoire. Mais ses multiples possibilités de décor, son association au culte religieux et au protocole des cours en ont fait l’un des emblèmes des arts de l’Islam. Tapis domestique, de prière ou d’apparat comme celui-ci, il délimite l’espace et en détermine la fonction.
Des sources historiques font mention de tapis apportés en tribut au calife abbasside Al-Mustansir dès le IXe siècle, et des fragments datables du XIIIe siècle ont été retrouvés à Konya, dans la ville voisine de Beyshehir et dans l’actuelle ville du Caire. Avec l’avènement de la dynastie ottomane, la production connaît un essor sans précédent et un renouvellement du vocabulaire décoratif. La région d’Ushak en Anatolie occidentale constitue dès lors et jusqu’à la fin du XVIIe siècle le principal centre de tissage des commandes des sultans. Des tapis de grand format sont produits grâce à des cartons élaborés et fournis par les ateliers royaux du  naqqashkhaneh, littéralement la maison des ornementistes, où s’élabore une esthétique impériale étroitement liée au sérail. Dans ces manufactures royales sont créés de nouveaux dessins destinés à des décors d’envergure dont le caractère extrêmement élaboré est à l’origine de quelques pièces remarquables, proches du style développé dans le monde persan contemporain. Les Ottomans et leurs voisins vénitiens ont dominé pendant des siècles le commerce de tapis avec l’Europe, où les tapis noués – au toucher velours, à la différence des tapis tissés comme les  kilims  – de grandes dimensions, étaient très appréciés des monarques de la Renaissance. La collection d’Henry VIII (1491-1547), en comptait plus de cinq. De nombreux portraits représentent d’ailleurs le souverain en trône ou en pied sur un tapis Ushak. Ces allégories souveraines sont magistralement servies par l’opposition des formes et des couleurs, la séparation des plans, métaphores du trône et des cieux. Avec la crise financière que connaît l’Empire ottoman à la fin du XVIIe siècle, ces grands tapis se raréfient et les commandes importantes cessent.

Louvre Abu Dhabi - Herve Lewandowski

Détails de l'oeuvre

Titre : Tapis à médaillon
Géographie : Ushak, Turquie
Date : vers 1480

Medium : laine

Classification : textile
Dimensions : 273 x 653.5 cm
Numéro d'inventaire : LAD 2016.005
Contacts : images@louvreabudhabi.ae

Permalien : www.louvreabudhabi.ae/en/explore/highlights-of-the-collection/medallion-carpet

Mobile View None For an optimal experience please
rotate your device to portrait mode